Contre la retraite à 62 ans

Contre la retraite à 62 ans

11 décembre 2018


La commission paritaire sur les retraites, qui rassemble toutes les organisations syndicales et patronales représentatives, a trouvé un accord sur le régime retraite Cafat du privé. L’âge de départ, passera de 60 ans à 62 ans en 2026, avec des mesures transitoires à partir de 2023 et seulement si des études supplémentaires en confirme la nécessite. FO est contre !

Que prévoit l’accord signé ?

Le régime de retraite du privé, géré par la Cafat, verse 32 000 pensions aux Calédoniens. Il était à l’équilibre en 2017 et dispose de près de 50 milliards de francs de fonds de roulement, soit 15 mois de prestation. Ce qui est au final peu au regard du vieillissement de la population et du contexte économique.

C’est pourquoi la commission a décidé d’appliquer une lente baisse du taux de rendement du régime et a proposé de décaler progressivement l’âge de départ pour un départ à 62 ans en 2026.

Jusqu’en 2022, les règles actuelles resteront en vigueur : l’âge légal de la retraite est de 60 ans, avec un départ anticipé possible à partir de 57 ans et demi, sans abattement quand le salarié a cotisé l’équivalent de 35 années.

Au 1er janvier 2023 et pendant trois ans, ces paramètres seront progressivement décalés.

À partir de 2026, il faudra 37 ans de cotisations pour prendre une retraite anticipée sans abattements à 59 ans et demi. L’âge légal de départ, lui, sera alors fixé à 62 ans.

D’après la commission, ces nouveaux paramètres, couplés avec la légère baisse de rendement déjà entamée, doivent permettre de repousser l’horizon de viabilité du régime à « 2050 minimum ».

Pourquoi FO est contre ?

D’autres alternatives sont envisageables et il faut trouver d’autres options pour financer le régime des retraites, comme ces 46 milliards de masse salariale qui échappe actuellement à la cotisation.

Le calendrier de décalage progressif du départ à la retraite sera rediscuté avant 2022, au regard d’études réactualisées sur le régime de retraite.