Focstc

Les pompiers sont en grève

23 octobre 2018


Le constat est là et il est alarmant : depuis 2014, date du transfert de la compétence Sécurité Civile au territoire, rien n’a été fait. Pas de statut, pas de gestion des emplois, aucune possibilité de recruter des calédoniens et de professionnaliser les unités opérationnelles. Avec un grand absent du débat : le membre du gouvernement en charge de ce secteur : Mr Philippe Germain.

C’est tout simplement un véritable constat d’échec, un transfert totalement raté, aussi bien au niveau des capacités opérationnelles que de l’emploi local !

Avec une situation qui amène à des aberrations puisque des fonctionnaires cadres C sont recrutés en Métropole et que des pompiers métropolitains arrivent sur le territoire et repartent se former en Métropole, aux frais du gouvernement !

Un nécessaire statut

L’équation est pourtant simple : En 2014, la DSCGR, Direction de la Sécurité Civile et de la Gestion des Risques, a été créée afin de coordonner la sécurité civile sur le territoire. Il suffisait de prévoir en même temps un statut pour les sapeurs-pompiers, statut qui permet de recruter des calédoniens et de professionnaliser les unités opérationnelles. Car si le modèle repose sur le volontariat, il y a actuellement environ 600 sapeurs-pompiers volontaires sur le caillou, il faut permettre à ces volontaires de se professionnaliser et surtout il faut que les unités ne soient pas composées uniquement de volontaires. Il faut également permettre aux pompiers calédoniens d'aller se former, d'évoluer dans leur carrière.

C’est pourquoi les pompiers, soutenus par FO et Solidarité NC réclament, à juste titre : un statut, une gestion prévisionnelle des emplois et compétences, une professionnalisation des unités opérationnelles, la mise en route d'un groupe de travail sur la refonte du statut ainsi que le gel des formations qui, pour le moment, ne profitent qu'aux métropolitains.

Tout le monde d’accord mais…

Tout le monde est d'accord sur la légitimité de leurs revendications mais rien ne bouge !

Depuis 2014, les pompiers alertent le gouvernement, sans réponse aucune. Face à ce mépris flagrant, FO et Solidarité NC ont décidé de soutenir ces légitimes revendications. Après plusieurs rendez-vous avec le gouvernement, il apparait clairement que celui-ci ne se saisit pas du problème.  

Avec un grand absent des débats et des réunions : le membre du gouvernement en charge de la Sécurité Civile, Philippe Germain.... Une question : Pourquoi ?